Voici un forum où l'on parle de tout ce qui est paranormal, surnaturel et étrange avec diverses histoires et expériences.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fantôme écrivain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Le fantôme écrivain   Mar 27 Nov 2012 - 21:16

En anglais, on appelle "ghost writers" (écrivains fantômes), les "nègres", ces écrivains de métier auxquelles les stars ou vedettes sportives font appel pour rédiger leur autobiographie. Ils leur dictent le texte, et les "nègres" le mettent en forme. Il arrive aussi que de vrais fantômes jouent aux "nègres" si l'on en juge par la carrière littéraire de Mme J.H. Curran et de son scribe "spirituel" qui se faisait appeler "Patience Worth".
Mme Curran, de St-Louis aux Etats-Unis, n'avait jamais pris les médiums très au sérieux. Pourtant, un jour de juillet 1913, elle avait accepté de participer à une séance de spiritisme au cours de laquelle on avait utilisé une planche de oui-ja. Les mains de Mme Curran, appuyées sur la planche, formèrent alors les lettres d'un nom, celui de Patience Worth. Cette dernière lui révéla ensuite qu'elle était anglaise, née au XVIIIe siècle, dans le Dorset, en Grande-Bretagne, que ses parents avaient émigré aux Etats-Unis et qu'elle avait été tuée lors d'une attaque amériendienne.
Très intriguée, Mme Curran poursuivit ses entretiens avec Patience. Durant les années qui suivirent, au cours d'innombrables séances spirites, Patience transmit par ce truchement une suite étonnante de poèmes, de récits et d'essais qu'elle fit éditer par l'intermédiaire de Mme Curran. Parmi ses oeuvres, on trouve des romans historiques comme Une histoire triste, qui se déroule à l'époque du Christ, et Bon sang ne saurait mentir, dont l'action se passe au XIXe siècle. Son roman le plus célèbre, Telka, avait pour cadre l'Angleterre du Moyen-Age et était écrit en anglais médiéval, une langue dont Mme Curran ne connaissait rien.
Patience pouvait dicter simultanément deux, et même plusieurs romans. Elle passait de l'un à l'autre, d'un chapitre à l'autre, sans jamais perdre le fil. Mme Curran, de son côté, se conduisait en collaboratrice zélée, notant soigneusement les histoires de Patience Worth qui narraient des évènements depuis longtemps oubliés.
Charles Berlitz, Les Phénomènes étranges du monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le fantôme écrivain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fantôme de Jeanne d'Arc
» La représentation du fantôme
» Fantôme filmé en infrarouge
» les fantômes ont-ils une odeur
» VICTOR HUGO, écrivain,poète,et opposant politique..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: **Parlons de tout** :: Le paranormal et le surnaturel.-
Sauter vers: