Voici un forum où l'on parle de tout ce qui est paranormal, surnaturel et étrange avec diverses histoires et expériences.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Visites indésirables (c'est le cas de le dire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 30 Nov 2013 - 19:50

Ainsi que je l'ai écrit dans le post "Entités maléfiques" j'ai été confronté à des "visiteurs" auxquels il vaut mieux ne pas avoir à faire.
             En premier lieu, je précise si besoin est, que mon récit ne se situe nullement dans une démarche de type exhibitionniste. Je témoigne ici de faits qui m'ont sérieusement affectés durant plusieurs mois, dans le but de mettre en garde contre les expériences non maitrisées. Par ailleurs, il peut arriver que l'une ou l'un d'entre vous se trouve actuellement dans une situation plus ou moins proche et dans ce cas le récit qui va suivre a tout lieu de l'intéresser.
             
             J'ajoute en préambule pour avoir lu sur ce site des interventions pour le moins peu sérieuses contrairement à d'autres que j'estime être d'un niveau plutôt élevé, qu'il convient d'adopter un discours cohérent et respectueux. Bien entendu je ne suis pas là pour distribuer bons et mauvais points. Pour autant je m'autorise à signaler qu'il n'y a pas de place pour la fantaisie pour qui opère une approche dans le domaine du paranormal. Une attitude désinvolte peut engendrer des "retours" fort désagréables. Je sais pertinemment de quoi je parle pour en avoir payé le prix.

              Vers la fin des années 60 dans une salle de judo niçoise, j'ai rencontré un petit groupe de gens orientés vers une recherche d'ordre spirituel. Comme je n'étais déjà plus un profane, ces derniers m'ont invité à des réunions de travail en compagnie d'une dame réputée extralucide, mais dont je ne peux attester du niveau de clairvoyance dans la mesure où l'intérêt se trouvait ailleurs. Il s'agissait pour cette dame d'aider l'assemblée à progresser spirituellement en écartant le superflu, c'est à dire toute notion conduisant à une impasse.

               C'est à ce moment précis que j'ai eu la possibilité de lire un livre traitant du thème des "voyages astraux". Il me semble qu'il avait pour titre: Douze années de voyages astraux. L'auteur signait du pseudonyme d'Iram. Bien qu'ayant eu quelques années avant connaissance de ce genre d'expérience par la lecture d'ouvrages signés Lobsang Rampa ces derniers n'avaient pu capter mon attention comme le fit le récit d'Iram.
               Il faut préciser combien celui-ci était attrayant par les aventures qui y étaient décrites. Les quelques mésaventures relatées de ci delà ne m'avaient pas découragé d'entreprendre moi même des tentatives de décorporation.

                C'est donc avec enthousiasme que je me lançais dans une entreprise qui devait me valoir de m'évader vers d'autres horizons, d'autres mondes et de pouvoir rencontrer des disparus, célèbres de préférence. A vrai dire d'autres mondes, je n'en ai point parcourus. Il est vrai qu'au cours d'une séance je me suis vu
projeté à grande vitesse vers ce qui me semblait être en hauteur. L'environnement n'était que couleur. Il passait du jaune ocre au rouge vermillon. Pourtant cette ascension fulgurante fit naitre quelques craintes qui causèrent un retour quasi immédiat dans mon enveloppe corporelle.

                Peu de temps après commencèrent un ensemble de manifestations qui allaient prendre une tournure de plus en plus désagréable. Au début il s'agissait d'attouchements lorsque que je commençais à m'endormir. Ensuite, les évènements prirent une tournure plus agressive. La première de cette ordre se déroula alors que je faisais une sieste, un oreiller couvrant mon visage afin de me protéger de la lumière du jour. J’eus alors l'étrange sensation de sortir d'un rêve et de me trouver plongé dans un état très différent qui m'exposait à toutes sortes d'attaques. J'étais parfaitement conscient mais complètement paralysé. Avec la lucidité particulière qui accompagne ce genre d'état, je savais que j'allais être l'objet d'une agression. En une fraction de seconde je réalisais combien j'avais raison.

                Malgré la présence du coussin sur mon visage, je vis arriver promptement un félin de la taille d'un lynx qui plaqua de ses quatre pattes raidies l'oreiller,  entravant ainsi ma respiration. Je criais à l'intention de ma mère mais les sons ne sortaient pas de ma bouche. C'est au prix d'un énorme effort que je pu reprendre
possession de mes moyens physiques.

                A plusieurs reprises j'allais connaitre ce genre de modification de mon sommeil pour me voir entrer dans un état correspondant à celui que je viens de décrire. Mais le plus souvent étant sur mes gardes, j'arrivais toujours à grand peine à retrouver les ressources propres à l’état de veille. Il va sans dire que je commençais à craindre de plus en plus de m'endormir. Ce qui avait pour conséquence de me fatiguer au fur et à mesure que le temps passait.

                 Désormais à n'importe quel stade de mon sommeil il suffisait d'une incursion dans un de mes rêves pour que je sois de nouveau exposé. Cependant étant plutôt du genre combatif la situation avait fini par m'impatienter. Entendez par là que las d'être agressé j'étais à la fois terrorisé et furieux. Ainsi le point culminant de ces agressions se manifesta une nuit, comme d'habitude au beau milieu d'un rêve dont je vous livre le détail:
                 
                 Je me trouvais dans un cadre qui ressemblait à s'y méprendre à un sentier qui longe les roches de st Jean-Cap ferrât (10 km de Nice). Arrivé à l'angle de st Hospice, je découvrais une jetée avec quelques maisons basses l'ensemble étant entouré d'une eau de couleur vert bouteille. En réalité en ce lieu face à Beaulieu-sur mer  il n'existe que des rochers et la mer. C'est alors que je vis venir vers moi un homme âgé couvert d'une toge à la mode romaine ou grecque. Il dépassait largement mon mètre quatre-vingt cinq et portait une barbe blanche. M'adressant à lui, je demandais comment s'appelait ce qui m'apparaissait comme une petite ville. Sa réponse fut: Porto-Christo. Surpris et fort de mes origines espagnoles, je traduisais: Port du Christ...

                 A ce stade du rêve je percevais quelque chose d'étrange. Je n'eus pas longtemps à attendre pour m'en convaincre. L'homme étendis sa toge devant moi
se cachant du même coup, puis la baissa prestement. Au lieu du vieillard à l'air avenant j'avais un  individu au visage grimaçant constellé de plaques rougeâtres et dont la barbe était devenue noire. De ses longs bras noueux et maculés des même rougeur que celles qui se voyaient sur son visage, il saisit mon cou dans une tentative d'étranglement.

                  Je dois préciser que dés que la chose que l'on peut qualifier de démoniaque, avait abaissé le drap qui lui servait de toge, j'étais sorti du rêve pour me trouver dans ce que je présume être mon corps astral. Je n'avais ainsi que les ressources inhérentes à cet état. Mais à cela s'ajoutait la fureur d'être si souvent l'objet d'agressions. J'empoignais à mon tour ce parfait représentant du mal et le faisait plier. Par une mauvaise lecture de la situation je croyais que le moment était opportun pour réintégrer mon corps physique. Mal m'en pris car la chose s'en prit de plus belle à moi et en particulier à mon cou. Je réalisait très vite mon erreur et retournais à la confrontation. De nouveau je le faisais plier jusqu'à ce qui paraissait être le sol et plaçais mon pied sur sa tête. Dés lors il disparu.

                   Ce fut pour moi l'expérience la plus éprouvante et à la fois la plus rassurante puisque je découvrais que même face à un démon nous ne sommes pas dépourvus de défenses. En revanche c'est malheureusement eux qui ont l'initiative du moment et de la nature de l'agression.

                   Comme ce récit s'est étendu, je garde pour un autre jour celui de mes "visiteuses" ou succubes pour un autre jour.

                   A l'évidence les sceptiques croiront a une affabulation de ma part ou peut-être à une confusion entre le rêve et la réalité, peut-être même à une forme de déséquilibre mental. Libre à eux! A mon sens, qui croit en l'au-delà possède quelques longueurs d'avance sur ceux qui nient son existence.

                   Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 30 Nov 2013 - 20:57

Ce que tu racontes là est passionnant !
Bien des gens qui font des voyages astraux rencontrent des entités, plus souvent maléfiques que bénéfiques.
Ce lynx et cet homme ne feraient-ils qu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 30 Nov 2013 - 22:02

Je ne le crois pas dans la mesure où des incubes se sont aussi manifestées. J'y reviendrai. Promis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mar 3 Déc 2013 - 22:22

A l'époque au cours de laquelle j'ai commencé à avoir des ennuis avec des entités qui n'étaient pas invitées, peut-être même, des démons, il m'est arrivé d'avoir des "visites" d'un ordre différent de ceux que je vous ai signalées  auparavant. Il serait plus juste de parler de genre plutôt que d'ordre, celui-ci étant en toute probabilité apparenté à l'autre

         Je parle d'entités ou démons du genre féminin.

         A cette époque, travaillant une partie de la nuit, je ne me couchais qu'entre trois heures et trois heures trente. Mon épouse se réveillait à  quatre heures trente pour prendre le car à six heures trente afin de se rendre sur le lieu où elle exerçait sa profession. De ce fait les bruits ténus de la cuisine et ceux de la salle de bains gardaient mon esprit en éveil jusqu'à son départ.

         C'est ainsi qu'un matin je l'ai entendue sortir et fermer la porte derrière elle. Rien d'anormal à cela sauf qu'au bout d'un quart d'heure la serrure de la porte d'entrée s'ouvrant il m'apparaissait clairement que ma femme était arrivée en retard à son arrêt qui se trouvait d'ailleurs à proximité immédiate de notre immeuble.

          C'était un fait assez rare que les choses se déroulent ainsi mais cela arrivait parfois. Tout se présentait comme si après avoir loupé la navette elle revenait dormir auprès de moi.

          La porte de la chambre s'ouvrit et un peu ensommeillé je lui lançais 'Tu as raté ton bus?". Pour toute réponse je la sentis enjamber mon corps et s'allonger à côté de moi. Alors tout en réitérant la même question je déplaçait ma main sur le côté pour la toucher comme si je voulais me convaincre que tout cela n'était pas le fait d'un rêve. Or ma main s'attarda sur une paire de fesse, en tout cas ce que leur relief semblait indiquer.

           Étonné par le manque d'intérêt porté à ma question, je me retournais prestement. Je dois préciser qu'au cours de cette période troublée de mon existence, ma vigilance concernant les atteintes sur ma personne s'était accrue. Je précise, atteintes relevant du paranormal. Au moindre signe suspect je me trouvais sur la défensive.

           Une fois le regard braqué sur ce que devait être l'image de mon épouse, décontenancé, je devais constater avec un certain effroi que personne ne se trouvait à mes côtés.

            Les esprits cartésiens estimeront que j'ai rêvé tout cela. Sauf que j'ai bien posé la question à deux reprises et que lorsque j'ai envoyé ma main j'étais parfaitement réveillé aussi. Mais les esprits "forts"  ne croient pas au paranormal et celui-ci le leur rend bien. Ainsi à leur passage dans l'autre monde ils mettent un certain temps avant de comprendre ce qui leur arrive. Quand ils comprennent...

            Comme je le dis de temps à autres et de préférence aux septiques, Peut importe que l'on croit ou non, cela ne change en rien ce qui est.

            Je viens de vous relater un épisode de mes mésaventures d'antan. Quelques autres suivront mais heureusement pour moi leur nombre n'est pas inépuisable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mer 4 Déc 2013 - 13:09

J'ai lu pas mal d'histoires au sujet de ces esprits qui veulent coucher avec les humains, et moi-même j'ai eu affaire à l'un d'eux. Alors je sais ce que c'est !
Et qu'on ne mette pas cela sur le compte de la paralysie du sommeil, car dans mon cas, tout comme pour toi et d'autres, je pouvais bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Jeu 5 Déc 2013 - 21:43

Je poursuis sur le thème des visites de succubes. Un matin vers 11 heures alors que je dormais (je rappelle que je travaillais alors la nuit et que je restais au lit jusqu'à au moins midi) je ne saurais dire comment la chose se présenta mais je pris conscience que j'étais en train de me livrer à un acte sexuel avec probablement ma femme.

Je dis probablement parce-que c'était l'impression que j'en avais mais il s'est avéré que le plus probable est que je m'étais trompé.
                 
                 Comment m'en suis-je aperçu? Eh bien assez bizarrement nous avons échangé quelques mots et je ne sais pourquoi j'ai fait une allusion à la sœur de ma femme. A ce moment j'eus pour toute réponse "Ah, Muriel!". Or le prénom de ma belle-sœur est Mireille.

                 Me rendant compte de la supercherie je réalisais avec rage et dégout que je faisais un "câlin" à un fantôme. Je dois préciser à cet effet que le contact loin d'être désagréable était singulièrement froid.
                 
                 Il ne s'agissait pas de la première visite à laquelle je me trouvais confronté. Cela décuplait chez moi une colère à laquelle s'associait une trouille bleue. En fait, j'avais la sensation d'être exposé à des attaques venues de l'au-delà et en quelques sortes, l'impression d'être le prisonnier d'un monde dont j'aurais voulu qu'il reste à distance. Chacune des manifestations sonnait comme un échec personnel dans la mesure où je souhaitais avec ferveur effectuer une progression spirituelle.

                  De tempérament combatif je n'acceptais pas ces tentatives de me nuire d'autant plus qu'elles m'éprouvaient en m'empêchant de dormir en toute quiétude.

                  Dés l'instant où j'eus conscience de la nature de l'être qui était dans mes draps je l'insultais tout en envoyant ma main, doigts recourbés en crochets, sur son visage. Celui-ci n'offrit aucune résistance. C'était comme s'il avait la consistance d'un fromage blanc. Il semblait s'éparpiller.
Le corps tout entier ne résista pas plus.

                  Est-ce ce qui pourrait être un démon,qui s'effaça devant ma fureur, ou moi qui m'évertuais à prendre possession de mon corps physique? Je ne peux en jurer, la mémoire sur ce point me faisant défaut.

                  Par déduction j'ai reconstitué le départ du phénomène. Pour la plupart des "visites" le procédé était le plus souvent en rapport avec le rêve dans lequel j'étais plongé. Rêve en toute probabilité induit par les créatures. Insidieusement je passais du songe à une situation plus concrète avec pour "équipement", mon corps astral.

                  C'est ainsi que passant d'un rêve érotique je n'avais pas eu immédiatement la lucidité suffisante pour me rendre compte que j'étais  passé du rêve à autre chose. En tout cas cela me vaut l'avantage de pouvoir vous informer de ce qui peut arriver en essayant des pratiques dont la maitrise échappe quelque peu. Je fais référence au dédoublement astral dont j'ai parlé précédemment.

Bonne lecture!


Dernière édition par Flup le Ven 10 Jan 2014 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Ven 6 Déc 2013 - 13:29

C'était comme s'il avait la consistance d'un fromage blanc.

Je me suis battue une fois avec un mauvais esprit qui essayait de me tuer.
Il avait un corps solide (mes mains ne l'ont pas traversé), mais je ne saurais dire de quelle consistance il était.
Mes mains rencontraient quelque chose, mais ça ne ressemblait à rien de ce que je connaissais.
De toute façon, celui-là était d'origine humaine. Sa silhouette ne trompait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanhizanne
New ghost


Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Ven 6 Déc 2013 - 16:40

Eh bien, j'espère ne jamais avoir à vivre ce genre d'expériences ! Brrrr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Ven 6 Déc 2013 - 18:22

Pasifae, cela ressemble à la mauvaise "rencontre" qui s'est faite avec le personnage à barbe, qui voulait m'étrangler. Lui aussi était solide et redoutablement agressif. Sa peau avait la consistance de celle d'un humain. Ce qui n'était pas le cas dans un deuxième temps, avec la "succubes" (ou supposée telle).

Sanhizanne, Je crois pouvoir affirmer que dans une progression spirituelle un jour ou l'autre tu es exposé à des agressions.
Lorsque l'esprit s'est ouvert à une dimension plus large il est à un moment ou un autre confronté à ce genre d'expérience. Le Padre Pio lui même devait se battre chaque nuit durant une période de sa vie contre des entités du bas astral en habit de cosaques.

Il va sans dire que si nous ne sommes pas assez préparés il vaut mieux éviter certaines pratiques  comme la décorporation ou voyage astral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lycan80
Ame errante


Masculin
Nombre de messages : 89
Age : 41
Localisation : A la porte des etoiles
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Dim 5 Jan 2014 - 22:04

Tous sa a cause de ton premier voyage astral ?

Tu leurs as ouvert ta porte involontairement?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Dim 5 Jan 2014 - 22:22

Sans doute Lycan. On ne doit pas tenter de forcer les portes de l'astral sans quoi celles-ci restent ouvertes. Et bien sûr les visiteurs ne sont pas ceux que l'on souhaiterait rencontrer. Ceux-là sont loin, sans doute engagés en d'autres lieux.

Les "disponibles" eux sont toujours disposés à voler un peu d'intimité ou agresser les "incarnés" que nous sommes. Je pense que nous sommes leur passeport pour quelques instants dérobés à notre monde.

D'un autre point de vue, la confrontation avec ce genre de phénomène doit se faire un jour ou l'autre bien qu'il vaille mieux y être préparé sans quoi les risques sont grands de tomber en dépression et même dans la folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lycan80
Ame errante


Masculin
Nombre de messages : 89
Age : 41
Localisation : A la porte des etoiles
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mar 7 Jan 2014 - 21:00

Bonsoir flup


As tu déja craint qu'il y est un jour un risque de possession ?

Il y a une question que je voudrais te posé mes si elle te dérange tu n'es pas obligé de me répondre.

As tu jamais eu peur de revoir ses entités après le grand passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mar 7 Jan 2014 - 22:21

Bonsoir Lycan,

          Il est difficile de répondre que j'ai craint d'être "possédé" par une entité importune. En fait cela m'a effleuré l'esprit mais je savais au bout du compte que n'étant pas influençable le risque n'était pas réel. Encore faut-il préciser qu'en ce domaine, être exposé à des attaques du genre de celles que j'ai connues signale une faille quelque part. Peut-être peut-on mettre cela sur le compte d'un excès de sensibilité.

           Quant au fait de craindre des "retrouvailles" après être passé de l'autre côté, cela ne m'obsède pas. Mes craintes seraient d'un autre ordre. A vrai dire elles sont liées au fait de devoir peut-être faire un stage dans des lieux peu accueillants. C'est le risque de chacun. Pour autant il faut investir en sa bonne étoile. Tout au moins y croire.

           Mon orientation spirituelle a depuis ma plus tendre enfance été vouée aux forces positives de l'univers. L'existence m'a conduit à m'endurcir, ce qui ne sera pas sans effet sur mon karma. Cela je le redoute un peu.

           Tu peux, mon cher Lycan, poser d'autres questions sans crainte que l'une d'elles me mette dans l'embarras. Les mots sont des clés qui ouvrent bien des portes mais n'enferment jamais qui a choisi de ne rien cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lycan80
Ame errante


Masculin
Nombre de messages : 89
Age : 41
Localisation : A la porte des etoiles
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mer 8 Jan 2014 - 19:51

Merci pour ta réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 11 Jan 2014 - 21:48

Bonsoir à tous,

       Ce matin j'ai eu la visite d'un ami chez . Celui-ci m'a remis en mémoire des informations qu'il m'avait confiées il y a au moins trois ans de cela. Il s'agit d'importantes difficultés qu'a rencontré sa défunte épouse durant une période de sa vie.

       Il semblerait que celle-ci avait pour son malheur de sérieuses dispositions d'ordre médiumnique.
Ainsi l'ami me relatait les véritables combats auxquels se livrait cette dame au cours de la nuit contre des entités démoniaques.
Lui se réveillait en la voyant crier et frapper de ses poings un assaillant invisible. En ces occasions il n'était pas rare qu'elle le prenne à témoin en désignant un point précis de la chambre. Evidemment lui qui n'avait pas les mêmes facultés, ne voyait rien d'anormal.

        Las de voir cette situation s'éterniser, mon ami a convaincu sa femme de se rendre à l'église St Roch à Nice pour y rencontrer un exorciste. Depuis ce jour les agressions ont cessé pour le plus grand bien de la dame.

         Pour autant cette relative tranquillité ne devait pas durer bien longtemps puisque cette personne clairvoyante qui avait prévu une fin relativement proche ne s'était pas trompée. Un soir, de retour du travail elle devait décéder seule alors que son mari  parti la rencontrer était arrivé avec 10 mn de retard.

         Je lui demande de me pardonner de l'endroit où elle se trouve, d'avoir écrit un peu de son histoire et cela sans son autorisation. C'est seulement pour la bonne cause. Comme par exemple, informer que l'action d'un exorciste peut être très concluante dans ce genre de problématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 11 Jan 2014 - 22:00

En ces occasions il n'était pas rare qu'elle le prenne à témoin en désignant un point précis de la chambre. Evidemment lui qui n'avait pas les mêmes facultés, ne voyait rien d'anormal.

Peut-être parce que l'entité qui l'attaquait ne voulait pas être vue par lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Mer 15 Jan 2014 - 22:07

Autre anecdote racontée par ce monsieur:

Un soir le fils de ce couple, alors en bas-âge, se mit à crier et pleurer. La dame s'est levée pour se précipiter dans la chambre du bambin. C'est ensuite elle qui s'est mise à hurler. Le mari s'est précipité à son tour. Arrivé à hauteur de son épouse, sur le pas de la porte de la chambre il s'est entendu dire sur un ton implorant par celle-ci: Va vite prendre le petit! Je ne peux entrer dans cette chambre, c'est glacial! Bien entendu mon ami est allé prendre l'enfant dans ses bras. En fait il n'avait éprouvé aucune sensation de froid. Seule sa femme avait la sensibilité suffisante pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Jeu 16 Jan 2014 - 14:09

Cette sensation de froid prouve bien qu'il y avait une entité dans la chambre.
Mais je ne crois pas que c'était un fantôme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Jeu 16 Jan 2014 - 20:04

Pasifae, ferais-tu une différence entre un fantôme et une entité?...En ce cas tu considèrerais que les fantômes seraient constitués d'images résiduelles, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Jeu 16 Jan 2014 - 20:40

Les sensations de froid, etc... sont dues à la présence d'un fort champ électromagnétique.
Qui peut être dû à la mémoire des lieux, ou à une entité.
Je ne crois pas aux fantômes, cad que pour moi, excepté ceux qui deviennent des mauvais "esprits", tous les autres défunts vont dans l'autre monde (qu'ils le veuillent ou non). Cela est nécessaire pour leur évolution.
Ceux qui sont condamnés à rester parmi nous, et que nous appelons mauvais "esprits", le sont à cause de leur méchanceté. Ayant, d'une certaine manière, contrevenu aux lois de l'évolution, ils ne peuvent aller de l'autre côté.
Ils n'ont pas un corps fluidique, ou vaporeux, mais un corps solide, comme je l'ai dit ailleurs.
Tout ce qui vit sur cette Terre a un corps physique.
D'ailleurs, j'ai pendant quelque temps été intriguée par ces apparitions... d'entités, qui se font de manière progressive, et qui disparaissent parfois de la même manière. Comme si ce n'étaient que des images.
Et c'est bien ce qu'elles sont. Le champ d'énergie électromagnétique fait chuter la température, ce qui permet une condensation de l'air, et par là-même, l'élaboration de ces images, qui s'évanouissent dès qu'on les touche (ou même avant). Normal, ce faisant, on provoque un déplacement d'air, donc plus de condensation, et donc plus d'image.
Voilà comment fonctionnent ces hantises résiduelles, à l'occasion d'un temps orageux, ou de par la présence d'une personne ayant beaucoup de magnétisme.
Mais il y a des cas où ces hantises sont volontairement provoquées par des entités manipulatrices, qui connaissent très bien les lois de la physique, et s'en servent pour générer des manifestations dites paranormales.
Grâce à cette énergie qu'elles modulent à telle ou telle fréquence (en fonction du but recherché), elles peuvent faire apparaître ce qu'elles veulent : fantômes, animaux mystérieux (inconnus des biologistes), bruits, odeurs, etc...
Ce qui bien sûr engendre diverses croyances et légendes, qui ne sont pas sans fondements.
Mais parfois, elles ne se donnent pas cette peine. Elles se pointent à tel endroit, et observent. Quelquefois elles restent invisibles, quelquefois non. Quoi qu'il en soit, elles doivent avoir un magnétisme bien plus intense que le nôtre, car les témoins remarquent quelques changements, ou manifestations. Ils entendent divers bruits, comme de l'eau qui coule, un objet qui tombe, ressentent un courant d'air, perçoivent des odeurs, ou entendent des voix (indistinctes), souvent chuchoter...
Leur seule présence suffit à déclencher ces phénomènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Sam 18 Jan 2014 - 22:32

Bonsoir,

        Nous avons pour simplifier l'habitude de désigner l'après-vie par le mot au-delà ou les termes générique: Monde astral ou bien encore plus simplement: L'astral. Quelque soient les expressions employées concernant ces mondes il ne peut s'agir que de "dimensions" qui se superposent et dans certains cas, s'interpénètrent.

         Ces dernières années des travaux de chercheurs mathématiciens ont permis de développer ce que l'on a appelé: La théorie des cordes. Théorie selon laquelle l'univers serait constitué de particules infiniment microscopiques équipant toute matière, liquide, ou gaz.

         Au début on attribuait à ces particules l'hypothèse d'une forme de corde, d'où leur nom. Par la suite il fut défini qu'elles auraient plutôt celle de spatule. Mais ce qui est intéressant c'est que dans leurs travaux les chercheurs ont été amenés à considérer la nécessité d'inclure l'existence de dimensions se distinguant les unes des autres.

         Cependant les calculs sur lesquels reposaient l'ensemble de la théorie n'atteignaient pas l'équilibre souhaité. De nouvelles recherches entreprises par l'un des brillants intervenants pallièrent
"l'imperfection" dès lors qu'il définit l'existence de vingt deux dimensions. Ainsi aménagées toutes les équations qui sous-tendaient la construction de la théorie trouvèrent leur justification.

         Quelque soit son avenir, nous savons dès lors que ce qui est de l'ordre d'une théorie mathématique  ouvre une brèche dans le mystère d'un univers aux multiples aspects.

         Concernant la dimension astrale certains parmi nous y sont allés et en ces occasions ont rencontré des entités. Ces expériences heureuses ou sinistres, voir dangereuses, ont présenté l'avantage de les instruire sur ce qui pouvait se passer en certains "lieux", de l'autre côté.
       
         Pour ma part, comme je crois l'avoir dit, je me suis un soir senti propulsé hors de mon corps et eu alors la perception d'une ascension vertigineuse au sein d'un univers de lumière. Malgré un sentiment d'heureuse surprise et même d'émerveillement, la vitesse à laquelle cette partie de moi semblait monter, provoqua un certain niveau de crainte. Devant cette légère crispation le mouvement devait s’interrompre, puis s'inverser. La descente que j'aurais voulu stopper se poursuivit jusqu'à ce que le "moi" retourna dans sa "boite".

          Je précise qu'au cours de cette expérience je n'ai rencontré aucune entité. Cela ne s'est plus jamais représenté. Il convient de préciser que je n'ai plus éprouvé le même désir d'effectuer un "pressing" en matière de tentative de décorporation. J'en garde l'idée qu'on ne viole pas impunément
le ciel (la formule adéquat étant l'astral).

           Je dois dire que je n'étais pas dépourvu d'une certaine prétention à l'époque de mes vingt ans en regard des relatives connaissances dont je disposais, ainsi qu'au demi succès que représentaient les quelques étranges expériences auxquelles j'ai eu accès. Il va sans dire que cinquante ans plus tard je souris de tant de naïveté ayant une idée un peu plus précise du long chemin qui mène à l'éveil. Pour autant je ne suis pas près de celui-ci. Peut-être que l'égo est encore trop fort. Mais l'égo lui aussi est un véhicule nécessaire sur ce chemin complexe.

            Revenant (!) sur le thème initiale, je dois préciser qu'une entité peut prendre effectivement des aspects divers et de ce fait l'aspect qu'elle présentait dans sa dernière incarnation. Qui peut le plus, peut le moins. De même, je peux comprendre qu'il y ait une relation entre une disposition du psychisme et la matérialisation d'un esprit, voir d'un démon. En revanche je ne suis pas convaincu que les esprits qui n'accèdent pas tout de suite à une autre dimension soient nécessairement de mauvais esprits. Je m'appuie sur le témoignage de personnes ayant eu le don de rencontrer des âmes qui n'avaient pas conscience d'être passée du monde de la matière à celui de "l'au delà" et qui s'attardaient sur les lieux qu'elles fréquentaient de leur "vivant".
           
             Par ailleurs, je ne fais pas trop la distinction entre un fantôme et une entité. Je crois néanmoins qu’il puisse exister des images résiduelles qui sont pour une part à relier à un phénomène "d'espace-temps" (transport d'images à travers l'espace et le temps). Par exemple, de multiples témoins ont au cours du vingtième siècle eu l'occasion d'assister au spectacle d'un combat naval dont les navires semblaient dater du 18 ème siècle. D'autres manifestations de ce genre se sont également déroulées offrant le spectacle d'un décalage temporel aux témoins ébahis.

              Cependant, ne croyant pas aux coïncidences, je pense fortement que ces visions doivent avoir un sens particulier et qu'en conséquence elles n'étaient pas fortuites. Parfois le naturel et le "surnaturel" se conjuguent dans un but qui nous échappe encore.

              Quelques soit le qualificatif que l'on donne aux esprits un peu encombrants: Fantômes, entité, démons, est ce bien important?...Ce qui l'est en revanche c'est que par leur présence ils nous démontrent que d'autres mondes existent et que d'autre part, ils représentent ce que nous ne voulons pas être à l'instar des mauvais élèves à qui l'ont infligeait le port du bonnet d'âne en des temps heureusement révolus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Dim 19 Jan 2014 - 15:58

Je m'appuie sur le témoignage de personnes ayant eu le don de rencontrer des âmes qui n'avaient pas conscience d'être passée du monde de la matière à celui de "l'au delà" et qui s'attardaient sur les lieux qu'elles fréquentaient de leur "vivant".

J'y croyais avant, mais depuis, je suis devenue très sceptique.
Car logiquement, un défunt ne peut pas ignorer qu'il est mort (physiquement en tout cas).
Ne seraient-ce que les vivants, qui parfois se décorporent. Ils le disent eux-mêmes : je voyais mon corps allongé... Ils ont donc conscience de leur état physique.
Et le témoignage des accidentés de la route est éclairant : une fois hors de leur corps, ils sont tout surpris de ce qui leur arrive, mais ne tardent pas à comprendre quelques secondes plus tard. Ils disent d'ailleurs qu'ils se croyaient morts !
Par conséquent, je ne vois pas comment une personne, qui elle est bien morte, s'imaginerait le contraire... Parce que si tel était le cas, elle doit bien essayer de réintégrer son enveloppe physique. Et les journées passant, elle ne peut pas manquer de constater que son corps se décompose.
De plus, nous ne sommes pas seuls dans ces moments "fatidiques", puisqu'un proche défunt vient nous chercher (il y a tellement de témoignages à ce sujet que le doute n'est plus permis). Dans l'hypothèse (très improbable selon moi) où le défunt ignore son nouvel état, ce proche prendra la peine de lui expliquer qu'il ne fait plus partie de notre monde, et que sa place est désormais ailleurs.
Alors le coup de ces pauvres âmes perdues, n'ayant pas conscience de leur décès...
Ceux qui affirment être régulièrement en contact avec elle sont soit victimes de leur imagination, soit manipulés. J'ai été témoin d'une hantise qui a duré quelques années, et si au début, tout laissait croire que la victime en était à l'origine, les manifestations ont évolué de telle sorte qu'il n'était plus possible de continuer à le croire.
De par mon expérience, et les nombreux témoignages portés à ma connaissance, l'étude des hantises est loin de prouver que les défunts sont respnsables.

je me suis un soir senti propulsé hors de mon corps et eu alors la perception d'une ascension vertigineuse au sein d'un univers de lumière.

Etait-ce volontaire ?
Je te pose la question car je crois comprendre (et même savoir) que souvent, ces sorties ne sont pas spontanées.
Cela m'est arrivé, alors je sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Dim 19 Jan 2014 - 17:29

Non bien entendu. J'avais bel et bien tenté une sortie depuis quelques temps. Cet fois là il semble que ça ait trop bien marché.

          Pour le reste, ton raisonnement ne prend pas en compte l'élément psychologique qui fonctionne tout aussi bien une fois passé de l'autre côté. Nombreux sont les gens qui comme nous, pensent qu'il existe une vie après la vie. Tout aussi nombreux sont ceux qui n'y croient pas. Parmi ces derniers une grande partie est composée de sceptiques et d'autres sont résolument hostiles à cette idée comme si leur position d’athée était une 'religion" à défendre.

          Or, quelqu'un qui est persuadé qu'après son décès son corps ainsi que son esprit seront effacés de toute vie, quelle sera sa réaction quand il se retrouve conscient après par exemple, un accident mortel? Peut-il admettre qu'il contemple sa propre enveloppe corporelle au regard de ses restes plus ou moins abimés? . Bien d'autres cas de figure peuvent se présenter incitant au déni les âmes concernées.

           Par ailleurs, pour que feu l'entourage se presse autour du défunt faut-il qu'il y ait un certain attachement à sa personne, que ce soit de l'amour ou de l'affection. Peut-on assurer que ces visites soient immuables dans tous les cas sachant qu'en toutes règles existent des exceptions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flup
moderateur
moderateur


Nombre de messages : 72
Age : 73
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Dim 19 Jan 2014 - 22:52

Heu...Pasifae,

Si l'étude de la hantise est loin de prouver que les défunts sont responsables, tu attribue celles-ci à quoi?...A des démons, des entités démoniaques ou encore à des manifestations de névrose chez les sujets qui se disent victime.
L'histoire de cette jeune allemande qui déclenchait des poltergeists et qui en est morte si je ne me trompe, ne doit pas être prise pour une généralité. Cependant rien ne prouve qu'il n'y ait eu une authentique Possession.

Je crois que comme le phénomène de la foudre qui se crée à partir de la rencontre entre deux énergies statiques, l'une partant du sol et l'autre descendant des nuages, la disposition des victimes et celle d'entités parasites n'est pas de l'ordre de la coïncidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasifae
AdMiNiStRaTrIcE
AdMiNiStRaTrIcE


Féminin
Nombre de messages : 1085
Age : 54
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Lun 20 Jan 2014 - 16:33

Or, quelqu'un qui est persuadé qu'après son décès son corps ainsi que son esprit seront effacés de toute vie, quelle sera sa réaction quand il se retrouve conscient après par exemple, un accident mortel ? Peut-il admettre qu'il contemple sa propre enveloppe corporelle au regard de ses restes plus ou moins abimés?  Bien d'autres cas de figure peuvent se présenter incitant au déni les âmes concernées.

Il suffit de lire les témoignages d'EMI (même si je ne crois pas que ces personnes sont allées au ciel ou dans l'autre monde) pour voir que les personnes décorporées comprennent ce qui leur arrive, quelles qu'aient été leurs croyances auparavant. Après une telle expérience, elles admettent qu'il puisse y avoir un après...

          Par ailleurs, pour que feu l'entourage se presse autour du défunt faut-il qu'il y ait un certain attachement à sa personne, que ce soit de l'amour ou de l'affection. Peut-on assurer que ces visites soient immuables dans tous les cas sachant qu'en toutes règles existent des exceptions ?

Il y a des exceptions : pour ceux (et celles) dont l'âme est corrompue à cause de leur méchanceté, et qui deviendront des mauvais "esprits" après leur mort physique; il est évident que des proches (ou non) défunts ne viendront pas les chercher. Non qu'ils ne veuillent pas, mais il y a des lois, auxquelles ils ne peuvent contrevenir.
Lois dictées par l'évolution (je suis athée), et qui impliquent des conséquences négatives (ou punition, c'est selon) si on les viole. On peut le voir dans la nature : dans les endroits où les forêts ont complètement disparu (comme dans le nord de la Chine), il ne pleut plus, et toute vie a disparu. Les habitants ont été forcés de quitter leur village, car le sable envahissait tout. Leur non-respect de la nature s'est retourné contre eux, tel un boomerang.
De même, les humains qui font le mal, car ils adorent faire souffrir, ne respectent pas les lois de l'évolution, lesquelles interdisent de massacrer, et détruire : en clair prohibent toute action négative sur l'entourage et l'environnement.
Pour les autres, il y aura toujours quelqu'un (un arrière-grand-père, etc...) qui se proposera pour les ramener avec eux dans l'au-delà.
Et pourquoi n'y auraient-ils pas droit ?
A ce compte-là les orphelins, les matérialistes (qui rejetaient la survivance), ceux qui décèdent de façon instantanée, etc... seraient livrés à eux-mêmes, et condamnés à souffrir (moralement) et errer pour l'éternité ?
Tandis que celles et ceux qui ont la chance de mourir dans leur lit n'ont pas de problème pour accepter leur mort, et leur passage dans l'autre monde peut s'effectuer sans encombre...
On me dira qu'ils y étaient préparés. Mais les autres aussi !
Les victimes d'accidents, ou d'agressions par exemple, tiennent des propos, quelques jours avant de nous quitter, qui prouvent qu'elles sentaient leur fin prochaine. Et ce n'est pas tout : elles aussi voient un proche disparu des semaines avant, qui un père défunt, qui un enfant décédé...
C'est pourquoi il faut prendre connaissance de tous ces témoignages, quand bien même certains semblent se répéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visites indésirables (c'est le cas de le dire)   Aujourd'hui à 15:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Visites indésirables (c'est le cas de le dire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Effets indésirables qui rendent fous!!!
» Larves (indésirables ?) dans mon compost
» Petit rituel pour éviter les personnes indésirables
» effets indésirables Lyrica et Keppra
» Effet indésirable !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: **Parlons de tout** :: Le paranormal et le surnaturel.-
Sauter vers: